Pâques, des œufs en chocolat, mais aussi…

… des œufs durs rouges et des brioches au sésame 😉

Deux recettes arméniennes à tester aujourd’hui et demain.

 

Œufs durs rouges

Remplissez une casserole d’eau et déposez des pelures d’oignon et / ou d’échalotes. Couvrez. Faites frémir une demi-heure: l’eau va prendre une coloration rouge!

IMG_4010

IMG_4012

 

Déposez vos œufs délicatement dans l’eau frémissante (par exemple à l’aide d’une cuillère à soupe) et cuisez une dizaine de minutes. N’hésitez pas à en prévoir un peu plus que le nombre de convives (au cas où certains de vos œufs soient fêlés lors de la cuisson).

Vos œufs durs sont prêts… et rouges ! Laissez refroidir.

IMG_4014
IMG_4015

La tradition veut qu’à table chacun se serve d’un œuf dur et le tienne au creux de sa main, en laissant apparaître une extrémité. A tour de rôle, chaque convive tape d’un coup sec sur l’œuf de son voisin. Systématiquement, à chaque « bataille » en duel, seule l’extrémité d’un des deux œufs se brisera (l’autre œuf restant parfaitement intact – si si, je vous assure !). Les batailles en duel se succèdent, jusqu’à ce qu’un seul œuf sorte victorieux, avec une extrémité parfaitement intacte (les autres œufs étant brisés sur leurs deux extrémités). Vos enfants vous redemanderont des œufs durs en entrée tous les jours 😉

IMG_4020
IMG_4021

IMG_4022

 

Brioche arménienne

Pour les puristes: il s’agit d’une version revisitée (la version traditionnelle arménienne étant, je trouve, un peu « lourde »)

La veille, dans un saladier (ou une machine à pain), mélanger 150g de lait, 2 œufs, 4 cuillères à soupe d’huile de sésame, 50g de beurre, 100g de sucre, une cuillère à soupe de miel, une cuillère à café de sel, 450g de farine et un sachet de levure boulangère. Deux astuces pour vous éviter que la brioche ne lève pas :

  • ne mettez jamais en contact direct la levure avec le sel (qui désactive votre levure)
  • délayez au préalable votre levure avec un peu d’eau chaude, une cuillère à soupe de farine et du sucre (pour activer la levure)

Vous obtenez une pâte souple, qui ne colle pas aux doigts (si elle colle, rajoutez de la farine ; si elle est trop sèche, rajoutez un peu d’huile de sésame et de lait).

Laissez reposer la pâte obtenue une heure. Prenez trois boules de pâte que vous roulerez pour former trois cordes. Tressez votre brioche.

Alternative : étalez une boule de pate en rectangle, déposez du chocolat noir, et roulez afin de former un petit pain.

IMG_4005

Déposez votre création sur une plaque que vous oublierez dans votre four éteint, toute une nuit.

IMG_4006

Le lendemain matin, badigeonnez de jaune d’œuf et saupoudrez de graines de sésame. Préchauffez votre four à 180°. Enfournez 20 à 25 minutes. Votre brioche de Pâques bien dorée est prête !

IMG_4008

Christos haryav i merelotz! Քրիստոս յարեաւ ի մեռելոց՜. Bref, Joyeuses Pâques 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s